Suivez-nous sur : icone Facebook  icone Twitter

Les médicaments au volant

La signalétique sur les boites de médicament

3 pictogrammes de couleurs différentes sont apposés sur le conditionnement des médicaments présentant un risque potentiel, la prise de médicaments comportant un pictogramme de niveau 2 ou de niveau 3 augmente le risque d’accident, accru avec le nombre de médicaments dangereux consommés.

Le niveau 1

  • Le risque est faible et dépend largement de la susceptibilité individuelle ; le patient trouvera dans la notice du médicament les mises en garde lui indiquant les cas où il devra s'abstenir de conduire (voir les effets indésirables potentiellement dangereux).

La prise du médicament ne remet généralement pas en cause la conduite de véhicules, mais nécessite que les patients soient informés avant de prendre le volant.

 

Le niveau 2

  • Il convient d'examiner, au cas par cas, si la prise du médicament est compatible avec la conduite. La plupart du temps, le médicament n'est disponible que sur ordonnance et c'est le prescripteur qui appréciera l'état du patient et/ou sa réponse au médicament.

La prise du médicament peut, dans certains cas, remettre en cause les capacités de conduite de véhicules et nécessite l'avis d'un professionnel de santé (médecin, pharmacien).

Le niveau 3

  • Les effets du médicament rendent la conduite automobile dangereuse. Avec des médicaments de ce type (anesthésiques généraux, hypnotiques, collyres mydriatiques...), l'incapacité est généralement temporaire, mais majeure.

Lors de l'utilisation du médicament, la conduite de véhicules est formellement déconseillée.

Pour plus de renseignements lien

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.