Suivez-nous sur : icone Facebook  icone Twitter

Départ des jeunes engagés en service civique

  • Départ des jeunes engagés en service civique
  • Départ des jeunes engagés en service civique
  • Départ des jeunes engagés en service civique
Crédit photo: 
SDIS 81/ C. SPIELMANN

Hier soir, les jeunes engagés en service civique se sont réunis à l'Etat-major du SDIS du Tarn pour clôturer leur contrat avec un pot de départ. Etaient présents : le directeur départemental du SDIS, le colonel Dulaud, le président du Conseil d'administration du SDIS, M. Michel Benoit et les tuteurs des jeunes. En effet, ces jeunes, âgés de 20 à 24 ans, ont pu découvrir et s'engager au sein du SDIS du Tarn en avril 2016, sur une durée de 1 an.

Certains d'entre eux étaient affectés dans les unités opérationnelles sur des missions de secours à personnes, d'autres à l'Etat-major sur des missions d'éducation, de sensibilisation et d'information sur les métiers de la sécurité civile. D'autre part, six d'entre eux se sont également engagés en tant que sapeur-pompier volontaire. Pour le colonel Dulaud, ces jeunes ont apporté une plus-value au SDIS, le bilan est positif et permet de pouvoir renouveler les candidatures pour le service civique (consulter les nouvelles offres en cliquant ici)

Marine et Sylvain ont témoigné.

Sylvain :

« A la base, je ne me suis pas engagé pour le Service Civique, mais pour le monde des sapeurs-pompiers. Le service civique au SDIS du Tarn m'a permis de m'engager en tant que sapeur-pompier volontaire et de découvrir le savoir-vivre au sein d'une entreprise. Cela m'a apporté beaucoup d'expérience que ce soit en tant que SPV ou personnellement. Aujourd'hui, le Service Civique est terminé, je vais reprendre mes études en informatique, peut-être passer le concours de sapeur-pompier professionnel si des sessions sont ouvertes. »

Marine :

« Je me suis engagée en Service Civique au SDIS du Tarn pour devenir sapeur-pompier volontaire. L'avantage de devenir SPV en service civique au SDIS est de pouvoir faire les formations SPV sur le temps du service civique. Je ne retiens que du positif, cela m'a permis d'avoir de l'expérience en tant que SPV mais, aussi d'avoir un enrichissement personnel. Aujourd'hui, je continue les formation SPV et je recherche un emploi dans l'administration. »

L'engagagement de service civique a donc permis à certains de devenir sapeur-pompier volontaire, de passer leur permis de conduire et de réaliser des projets pour le futur. Autant de choses bénéfiques pour ces jeunes.

Nous leur souhaitons une bonne continuation et réussite pour l'avenir !

26/04/17

Ajouter un commentaire